La cuvée de février : On ne souf(f)re pas Blanc 2019

Tous les mois, nous partons à la rencontre d'un vigneron(ne) pour qu'il ou elle nous présente l'une de ses cuvées coup de cœur. Cépages utilisés, arômes, histoire(s), accords mets & vins... Il nous raconte tout pour notre plus grand plaisir.

Ce mois-ci, c'est Luc Flache, Directeur et oenologue de  la cave coopérative l'Estabel à Cabrières qui nous parle de la Cuvée "On ne souf(f)re pas, Blanc 2019".

On se délecte !

Le saviez-vous : Les sulfites appelés dioxyde de soufre, sont des agents de conservation utilisés en agroalimentaire et en oenologie. Il a une action antioxydante et antiseptique. En effet, les sulfites diminuent les phénomènes d'oxydation et permettent de détruire les micro-organismes. L'ajout de sulfites peut intervenir à chaque étape de l'élaboration : lors de la vendange, de la fermentation alcoolique et de la mise en bouteilles.

La cuvée du mois de février :

ON NE SOUF(F)RE PAS BLANC, 2019


(Cave de l'Estabel)

On ne souf(f)re pas
Luc Flache et la cuvée "On ne souf(f)re pas Blanc"

Couleur : Blanc

Cépages : Clairette(50%), Grenache Blanc (50%)

Descriptif du vin :

Robe  : jaune à reflets vert.

Nez  : sur les fruits frais avec des notes de fleurs blanches.

Bouche : Belle attaque avec une persistance et une fraicheur qui réveille le vin


Quelle histoire se cache derrière cette bouteille ?

En 2018, nous nous sommes lancés dans les sans sulfites ajoutés avec une cuvée en Languedoc Rouge pour répondre à la demande croissante de nos clients. Avec le millésime 2019, nous l'avons décliné dans les 3 couleurs.

Élaborer un vin sans sulfites ajoutés impose une rigueur et une hygiène irréprochable. La qualité du raisin est aussi primordiale et les parcelles sélectionnées sont à chaque fois d'un état sanitaire parfait. Les vendanges sont réalisées avant 10h pour limiter l'impact de la chaleur sur les raisins. La fermentation alcoolique est lancée très rapidement.

Nous avons pris le parti de maitriser l'étape de la fermentation alcoolique en utilisant des levures sélectionnées qui produisent très peu de sulfites. La fermentation malolactique est elle aussi réalisée pour assurer une stabilité microbienne des vins. Des l'achèvement des processus fermentaires les vins sont stockés à basse température et mis en bouteilles rapidement afin de préserver leur fraicheur aromatique. Le bouchon que nous utilisons garanti lui aussi une perméabilité maximale vis-à-vis de l'oxygène.


Avec quel(s) plat(s) conseillez-vous cette bouteille ?

Il accompagnera parfaitement tous les plateaux de fruits de mer, poisson à la plancha et également un fromage de chèvre ! Voire même simplement à l’apéritif pour apprécier sa fraicheur et son côté naturel…..


Un dernier mot ?

L’Estabel un terroir d’exception ou l’innovation est toujours de mise ! Avec cette gamme nous souhaitons le faire découvrir sans artifices !

L'estabel en quelques chiffres

  • Date de création :  1938
  • Surface cultivée :  330 Ha
  • Volume annuel :  15 000 Hl
  • Nombre de salariés : 12
  • Nombre de coopérateurs : 56

Plus d'infos : ICI

  • Pays Cœur d'Hérault
  • Tous les partenaires